La créatrice de Gpdesign dans son atelier

Mais qui se cache derrière Aes Linea -Jewelry ?

Ahhh, zut, le projecteur est sur moi, il faut que je me dévoile...

Le « moi », c'est Sandrine, la créatrice, petit bout de femme passionnée. !

Passionnée...

Passionnée pourquoi ? Parce que j'ai fermé mon agence d'Architecte-paysagiste que je tenais depuis plus de 15 ans pour enfin me consacrer à ma passion de la création, de bijoux en particulier.

Remarquez, ce n'est pas très dissemblable : je ne crée plus d'espaces à l'échelle humaine mais des espaces en miniatures pour que mes bijoux interagissent entre plein et vide et s'ancrent dans la réalité esthétique et émotionnelle de celle ou celui qui le porte. Mon paysage, maintenant, c'est vous !

Je suis donc autodidacte en bijouterie. Mais là encore, une autodidacte passionnée, acharnée et perfectionniste. Apprendre, comprendre et expérimenter pendant de très très longues heures tous ces gestes de la bijouterie traditionnelle m'ont rendu encore plus amoureuse de ce métier.

J'ai commencé par les émaux, cette magie qui m'a tout de suite intriguée et fascinée, du passage d'une simple poudre à une surface de verre tellement belle, imprévisible et noble.

Associé tout d'abord au cuivre, j'ai vite voulu sublimer l'émail sur un métal précieux : l'argent !

Ah là là, que n'avais je pas fait ???

Tétue...

Et oui, utilisez l'argent massif en France posent quelques difficultés réglementaires...incroyables ! Il faut s'inscrire aux douanes, posséder un local, faire graver son poinçon, le faire enregistrer aux douanes pour l'apposer sur ses créations, tenir un livre de police et posséder une balance de précision qui coûtent la peau des fesses.,.pardonnez moi l'expression mais c'est vraiment ce que j'ai pensé sur le moment !

Et bien oui, mais je suis têtue en plus d'être passionnée donc ni une ni deux, si je veux faire mon métier correctement, je me plie aux lois françaises … Ainsi, après avoir perdue un bras, une jambe ( c'est juste une image hein, rassurez-vous!) et allégé mon porte-monnaie...me voilà officiellement détentrice de mon poinçon de maître : trop fière ! ( le dessin choisi est un hommage à ma petite furette...)

Le BONHEUR !

Epanouie..

Depuis, je me régale à trouver les solutions techniques pour concilier verre et métal, chacun ayant ses particularités, ses faiblesses et ses forces bien spécifiques. La technique est mise au service de mon imagination pour me permettre de réaliser toutes ces formes et montages invraisemblables qui se bousculent dans ma tête et au bout de mes doigts impatients et excités !

Mes inspirations ?

Les mêmes qui fabriquaient mon univers d'architecte-paysagiste : TOUT ! Tout m'inspire ! Un film, une peinture, la nature, la musique, un rythme et même un sentiment comme ça a été le cas pour la collection »Point Barre ! »

Je suis une éponge qui prend tout ce qui s'offre à elle et qui la touche particulièrement. Je suis du genre à parler avec mes mains et doigts quand je pense à une forme.... c'est vous dire !

La femme est multiple, et je suis une femme, donc mes bijoux me ressemblent forcément un peu, ils sont fait en association avec ma tête et mon cœur.

Je ne peux les cantonner à un style bien précis car un jour, j'ai envie d'être rebelle, d'autres jours, femme fatale....ou mutine ou ethnique …

J'avoue tout de même aimer et raffoler de tout ce qui est élégance discrète, design et minimaliste, l’originalité crée par LE détail...

Provocatrice...de coups de cœur...

Un bijou est un coup de cœur. Il naît dans ma tête, suscité par mon cœur. Il est créé de mes mains de A à Z avec toute la passion et l'amour que j'ai de ces matériaux et j'espère que cela lui donne une âme particulière pour créer le coup de cœur chez celle ou celui qui le prendra chez lui.

Voilà ce à quoi j'aspire : créer des bijoux auxquels les gens s'attachent, des bijoux qu'ils s'approprient parce qu'ils ont une histoire, parce qu'ils ont été réalisées spécialement pour eux, pas des bijoux qui entrent dans un cycle de consommation à outrance, on achète, on range, on oublie et on jette...

Là, c'est sans doute ma fibre écolo qui s'exprime, comme le choix d'utiliser autant que possible de l'argent recyclé ou de l'or natif de rivières pyrénéennes mais ça, c'est une autre histoire que je vous raconterai plus tard...

A bientôt

Sandrine